Si le concept de marché caché de l’emploi semble bien énigmatique, il fait en réalité référence à une tout autre réalité : celle de l’importance du réseau dans la recherche d’emploi. En effet, 65% des offres en moyenne ne sont jamais postées sur Internet, et pourtant, elles trouvent preneur. Alors, comment intégrer ce marché et trouver votre prochain dream job ?

Le marché caché de l’emploi, ça existe ?

Cela existe bel et bien, mais ne recouvre pas la même réalité pour tout le monde : là où certains y voient des méthodes obscures pour trouver un emploi, d’autres y voient une manière naturelle de se positionner pour obtenir ce que l’on souhaite.

Et c’est d’ailleurs le but du marché caché de l’emploi : en ne soumettant pas d’offres d’emploi à l’ensemble d’internautes, le recruteur cherche à prendre son temps pour trouver la perle rare. Comment réagir dans ce cas ? C’est l’Agence fédérale Service aux Jeunes qui précisait qu’un employeur préférerait toujours recruter quelqu’un dont il a entendu parler, plutôt qu’un parfait inconnu.

Et cela peut se comprendre, nous direz-vous ! Mais, concrètement, comment pénétrer ce marché caché de l’emploi ?

Comment pénétrer sur ce marché invisible ?

Si l’on considère que la plupart des offres d’emploi n’apparaissent nulle part, et donc seulement sur le marché caché de l’emploi, comment en faire partie ?

Faites marcher votre réseau

La première attitude à adopter est de diffuser votre CV, par tous les biais possibles :

  • Faites marcher le bouche-à-oreille
  • Contactez vos anciens recruteurs
  • Diffusez votre CV dans des associations

Pour cela, il est nécessaire d’avoir de bons réseaux sociaux ou du moins, de savoir s’en servir. Ce sont principalement LinkedIn et Twitter qui vous aideront à dénicher les offres non visibles, que ce soit un poste de directeur des ventes à l’autre bout du pays, ou bien un poste d’analyste au cœur de la capitale.

Si LinkedIn est un réseau social destiné à partager des offres d’emplois, beaucoup de recruteurs s’amusent à y jeter de petits appels à intérêts, ou des annonces de recherches de candidats. Être à l’affût vous aidera donc à trouver l’offre de vos rêves, sans effort. Contactez directement ceux qui publient et sachez vous faire entendre sur vos réseaux.

Étudiez toutes les possibilités d’une entreprise

Si vous visez un type d’entreprise, ou un secteur d’activités, renseignez-vous sur toutes les possibilités proposées. Le but est d’être à l’écoute des opportunités : si vous connaissez quelqu’un qui souhaite quitter ladite entreprise, quel meilleur moyen pour vous faire connaître que d’apparaître à ce moment-là ?

Les entreprises, surtout les grands groupes, ne diffusent pas la moitié des offres d’emplois pourvues chaque année, elles le sont :

  • Soit directement en interne
  • Soit par le biais de recrutements anticipés

Contrairement à la fonction publique, où il y a une obligation de publication, le secteur privé reste le plus mystérieux à ce niveau-là : pour intégrer le marché caché de l’emploi, il faut donc savoir vers où chercher.

Contactez les bons interlocuteurs

Anciennes annonces, postes différents, déclarations dans la presse : plusieurs facteurs peuvent vous permettre d’identifier une opportunité. Pour cela, il faut être en veille permanente et connaître les tendances du marché de l’emploi.

N’hésitez pas à solliciter vos contacts, votre entourage, vos amis, pour obtenir des informations sur des postes qui pourraient vous intéresser.

Participer aux Foires de l’Emploi, déposer votre CV en main propre ou une candidature spontanée, directement aux locaux de l’entreprise, est une forme d’audace qui peut être appréciée. Sachez vous démarquer !

Le marché caché de l’emploi au Québec n’est pas plus compliqué qu’un autre : il suffit de faire preuve de malice, de persévérance et de volonté pour le percer en seulement quelques semaines. Trouvez les bons contacts, réussissez à vous faire entendre, et décrochez votre premier entretien !