Que ce soit au cours de vos études ou bien juste après, obtenir une expérience de travail internationale ne peut avoir que des avantages. Attention, il peut s’agir de plusieurs types d’expériences, du volontariat en passant par le stage de fin d’études ou bien le premier emploi : peu importe. Si les critères linguistiques sont souvent déterminants pour l’obtention d’une première expérience internationale, ce n’est pas toujours le cas. On vous explique pourquoi ça reste indispensable pour vous et votre CV !

L’immersion culturelle et linguistique, un enrichissement personnel

Vous avez toujours eu une passion pour les langues hispaniques ? Pourquoi ne pas concrétiser vos cours du soir en espagnol ou en portugais par une expérience de travail en Amérique latine, ou bien en Europe ? C’est le meilleur moyen de mettre en pratique vos connaissances et de les améliorer.

De plus, apprendre à vivre dans un autre pays, c’est toujours valorisant pour vous : c’est apprendre à vous débrouiller dans une autre langue, être confronté à des différences culturelles, échanger avec des personnes qui vivent d’autres réalités.

Si vous avez peur de franchir le pas, vous pouvez toujours choisir un pays francophone où vivre une expérience de travail : dans ce cas, il faudra mettre l’accent sur vos compétences et le projet que vous souhaitez y mener.

Un plus sur le CV : des qualités interpersonnelles certaines

Démarches administratives, obtention d’un logement, accoutumance aux mœurs locaux : l’expatriation est une véritable aventure, d’autant plus dans certains pays ! Par conséquent, votre expérience de travail à l’international est synonyme de débrouillardise, de capacité à mener des projets dans un environnement différent du vôtre, de capacités d’adaptation.

En fonction du pays, vous pourrez également mettre en valeur d’autres qualités :

  • En Russie, difficile de parler une autre langue que le russe : cela prouve votre capacité à relever des défis
  • En Iran, les règles sont très strictes à l’encontre des femmes : votre départ là-bas peut signifier une capacité à prendre des risques mesurés
  • Au Sénégal, il existe bien des maladies : votre expérience de volontariat montre votre habilité à vous investir, quel que soit le contexte

Sortez toujours le meilleur et le positif de votre expérience, quel que soit votre ressenti à son issue.

L’expatriation, synonyme d’ouverture d’esprit

Plus encore que des qualités personnelles, vivre dans un autre pays vous ouvre à une autre culture, un autre mode de vie, mais aussi, une autre façon de penser. Les règles de savoir-vivre ne s’appliquent pas partout de la même manière : vous serez sans nul doute un peu bousculé au début, mais il faudra tenir bon !

Être capable de sortir de ses habitudes, de sa zone de confort, est très apprécié chez un futur employeur ou recruteur. C’est donc ce qu’il voit à travers une expérience de travail internationale, quelle que soit sa nature.

Cela est d’autant plus vrai (et surtout, proportionnel) au temps passé dans le pays. Plus vous y avez vécu, plus vous disposez d’une « expertise » sur ce pays ou la région à laquelle il appartient. Sachez donc orienter votre choix de départ en fonction de vos ambitions professionnelles.

Des débouchés aux quatre coins du monde

Grâce à votre apprentissage linguistique et vos capacités d’adaptation, vous vous ferez rapidement au rythme de vie du pays en question. À tel point, que vous voudrez peut-être vous y expatrier pour de bon.

Même sans vous projeter, une expérience de travail internationale peut vous offrir de nombreux débouchés :

  • Dans le pays en question
  • Dans les pays alentours
  • Une fois de retour au Canada
  • Dans un autre pays du monde

Cela se vérifie beaucoup pour certains domaines comme la traduction, l’interprétariat ou encore, l’enseignement, des corps de métier où il est nécessaire de maîtriser l’environnement, le contexte, pour mieux le comprendre et l’expliquer.

L’international, un gage de sérieux et d’investissement

Enfin, une expérience de travail à l’international est toujours un gage de sérieux et d’investissement : un départ ne s’improvise jamais, surtout si vous arrivez dans une structure d’accueil. Il y a toujours :

  • Un temps d’accoutumance
  • Des hauts et des bas
  • La nostalgie de votre pays d’origine
  • Le manque de votre famille

Tous ces éléments font que vous devenez plus forts et que, malgré tout, vous menez à bien votre projet à l’international. Sur le plan professionnel, c’est une qualité indéniable que d’être en mesure de s’investir sur le long terme, malgré les obstacles.

Vous le voyez : une expérience de travail à l’international, peu importe où elle se trouve, est bonne pour votre CV et votre enrichissement personnel. Vous apprenez au contact des autres et vous progressez dans votre propre projet personnel. Un seul conseil pour optimiser vos résultats : choisissez un pays adapté à vos objectifs, pour que votre passion vous anime au quotidien !