Depuis quelques années, la tendance est à la location d’espaces de travail à partager. Chercheurs, thésards ou autoentrepreneurs : ces espaces, disséminés un peu partout au Canada (mais principalement dans les grandes villes) font fureur et ont parfois des listes d’attente pour y accéder. Retour sur ce phénomène et ses différents avantages / inconvénients des espaces de coworking.

Espaces de coworking : des moments de partage en toute individualité

Le principal atout de l’espace coworking est d’offrir un endroit propice à booster la productivité des travailleurs, tout en donnant le confort et l’ambiance d’une entreprise.

Des lieux tendance, divers et variés

L’avantage de l’espace coworking, c’est qu’il peut prendre différentes formes et offrir de nouveaux services aux utilisateurs. Le but premier est de créer un espace à la fois :

  • De travail partagé entre plusieurs utilisateurs, qui ne font pas nécessairement partie de la même entreprise
  • De réseautage entre les travailleurs, grâce à la facilitation des échanges

De fait, l’espace coworking correspond à un ensemble de bureaux partagés, mais chaque espace organise selon ses propres règles. En effet, l’espace coworking peut :

  • Louer ses locaux à l’heure, à la journée, au mois, à l’année
  • Rassembler les catégories de travailleurs ensemble, pour permettre le réseautage

C’est donc une formule flexible qu’offre l’espace coworking, pour tous les travailleurs indépendants. Mieux encore, c’est un endroit généralement tendance, avec tous les équipements possibles :

  • Salle de repos
  • Cantine ou salle de restauration
  • Espace café et rencontres

En hauteur, dans un bâtiment rénové ou en terrasse, l’espace coworking adopte plusieurs formes, propices à la productivité.

Une liberté de mouvement

L’autre avantage de l’espace coworking, c’est la totale liberté dont dispose l’utilisateur : il peut aller d’une pièce à l’autre, discuter avec d’autres travailleurs et, mieux encore, faire du réseautage. On pourrait comparer cela à une mise en relation, comme sur les réseaux sociaux, mais en mieux !

De plus, l’utilisateur est libre d’aller et venir durant les horaires d’ouverture de l’espace, qui sont généralement très larges :

  • Dès 7h du matin
  • Jusqu’à minuit parfois
  • Certains espaces sont ouverts 24 heures sur 24

Cette liberté sur tous les plans a cependant un prix.

Des tarifs adaptés à tous les budgets

Le principe d’un espace coworking, c’est de faire payer l’utilisateur selon le temps passé, sans trop facturer :

  • Au forfait, selon les besoins et volontés de l’utilisateur
  • À l’aide d’une carte temps, qui décompte chaque heure passée dans l’espace coworking
  • Sur facturation, à la fin du mois

En général, comptez entre 150 et 800 euros par mois, selon la taille des bâtiments, les options et services proposés.

En Amérique du Nord, certains concepts 100% gratuits sont mis en place, mais chaque utilisateur vient participer à l’effort commun en mettant ses compétences au service des autres, par exemple en organisant une formation à destination de tous.

Mais plus les fonds rentrent et plus l’espace en question peut proposer du confort à ses travailleurs. C’est donc un partenariat dans les deux sens. La nature même de l’espace coworking invite les travailleurs (notamment réguliers) à créer un espace de travail favorable à tous, en redécorant, en aménageant. Malgré tout, certaines contraintes peuvent vite apparaître.

Des lieux parfois contraignants

Si l’échange et les rencontres aident à se (re)motiver, c’est parfois contre-productif. Petit tour d’horizon des points négatifs.

Travailler avec des données sensibles

Les indépendants travaillant avec des données sensibles peuvent avoir plus de difficultés à collaborer au sein d’un espace coworking :

  • Chaque individu peut passer derrière son ordinateur et voir comment il travaille
  • Les open spaces ne sont pas favorables à l’intimité
  • Il y a souvent un bruit de fond, le silence n’est jamais de mise

Ainsi, les bureaux partagés peuvent sembler limités dans certaines situations, notamment les métiers qui requièrent un contact client régulier (par téléphone notamment), ou simplement, pour les travailleurs qui ont besoin du calme absolu pour se concentrer.

Autoentrepreneurs, oui, compagnies, non

De plus, l’espace coworking n’est réservé qu’aux indépendants, pigistes, travailleurs autonomes ou éventuellement, de petits groupes. En effet, les entreprises ne sont pas (du moins encore) autorisées à louer des locaux au sein d’un espace coworking.

Cela permet de prioriser les besoins des indépendants qui, à moins de travailler de la maison, n’ont pas de lieu propre pour exercer leur profession.

À noter également que l’espace coworking ne peut être loué que par une seule personne physique : en principe, elle ne peut pas céder ou sous-louer sa place si, pour une quelconque raison, elle ne pouvait honorer son forfait. Cela peut apparaître comme un frein pour beaucoup d’entrepreneurs qui souhaitent par exemple partager les frais d’une location, ou bien ceux qui voyagent régulièrement. Ces formules ne sont donc pas toujours aussi flexibles qu’on le pense, mais qu’en est-il de la productivité pendant le temps de travail ?

Une ambiance toujours productive ?

On le disait : la mise en réseau des entrepreneurs, l’organisation et l’aménagement de l’espace rendent le travail confortable et souvent motivant. Mieux, des temps de motivation communs sont organisés dans certains espaces, pour permettre de créer des liens entre les utilisateurs.

Cependant, ces techniques visant à booster la productivité peuvent facilement avoir l’effet inverse : avec le bruit, tout ce petit monde à rencontrer, vous avez vite fait de zapper vos quelques obligations de l’après-midi. Surtout si c’est après la pause déjeuner… L’espace coworking est donc parfait pour des personnes qui peuvent se motiver seules.

Au final, les espaces de coworking offrent un confort au quotidien, mais présentent aussi des contraintes. Entre avantages et inconvénients, l’important est que chacun puisse y trouver son compte : pour cela, n’hésitez pas à rechercher tous les espaces de votre ville et à comparer les conditions de participation.