Il n’est pas toujours aisé de concilier un travail de nuit avec une bonne hygiène de vie, ou même avec une vie tout simplement : vous dormez la journée, vous avez un rythme décalé, ce qui vous désociabilise. Alors, comment tout concilier efficacement et durablement ? Voici quelques bonnes pistes !

Le travail de nuit, tout un ensemble de contraintes

Le travail de nuit, par définition, est relativement contraignant :

  • Votre rythme est décalé par rapport à la majorité
  • Vous faites des heures fatigantes pour votre organisme
  • Il faut vous habituer à un nouveau cercle de vie

On peut y trouver de nombreux avantages :

  • Vous n’êtes pas dérangés par la circulation
  • Votre rythme de travail est généralement moins stressant
  • Si vous aimez la tranquillité, vous risquez d’être servi

À l’inverse, quelques pièges doivent être pris en compte :

  • Ce sont généralement des travaux solitaires (livreur, transporteur, agent de sécurité)
  • Ou alors très stressants et bruyants (restauration, discothèques)
  • Vous ne bénéficiez pas d’un rythme propice à une hygiène de vie saine

Ainsi, si l’on peut éprouver un réel plaisir à travailler de nuit, surtout si le métier est passionnant, il y a quelques éléments à prendre en compte, notamment en matière d’hygiène de vie. Cela comprend aussi bien :

  • Le cycle du sommeil
  • L’alimentation
  • La sédentarité (contre laquelle il faut lutter)

En vérité, un travail plutôt sédentaire de nuit peut être dangereux pour la santé, car vous n’avez que peu de créneaux pour faire du sport ou d’autres activités. Par conséquent, il faut tenir une bonne hygiène de vie, coûte que coûte.

Tenir une bonne hygiène de vie, même en travaillant la nuit

Bien qu’à première vue, il semble difficile de concilier les deux, vous verrez qu’il faut ruser et recourir à des astuces pour bien s’en sortir. Pourquoi ? Tout simplement parce que c’est important pour votre santé, votre moral :

  • Les activités sportives sont aussi source de rencontres
  • Une bonne alimentation, qui inclut la possibilité de faire ses courses, est importante pour garder le cap
  • Le moral est aussi fluctuant selon la qualité de votre sommeille travail de nuit peut perturber votre cycle de sommeil

Loin de nous l’image du « travail de l’ombre », en pleine nuit, seul : vous pouvez aussi travailler dans des endroits branchés, très fréquentés, mais quoi qu’il en soit, les impacts sont les mêmes sur votre organisme.

Alors, comment concilier efficacement travail de nuit et bonne hygiène de vie ? Cela passe par quelques astuces :

  • Définissez d’abord vos besoins
  • Comparez avec votre emploi du temps et vos horaires de travail
  • Aménagez-vous du temps pour tout faire

Si vous êtes, par exemple, amateur de sport et notamment de natation, vous pouvez toujours faire une séance à l’ouverture de la piscine municipale, à la fin de votre service à vous.

Si vous aimez faire vos propres courses, pourquoi ne pas trouver un magasin d’alimentation qui ferme plus tard, quitte à devoir faire un détour par rapport à chez vous ? Changer vos habitudes ne vous fera pas de mal !

Aussi, évitez les plats à emporter tout prêt qu’on achète dans les fast foods, les seuls restaurants ouverts la nuit. Sur le long terme, cela peut nuire à votre santé.

Vous avez besoin de beaucoup de sommeil pour récupérer ? Alors, pensez aux microsiestes, essentielles pour vous faire du bien et vous remettre d’attaque pour vos prochaines heures. Attention : on ne dépasse pas les 15 minutes.

De même, si vous avez des enfants, prévoyez du temps dans votre emploi du temps pour vous en occuper, sans que cela n’affecte leur propre vie : amenez-les à l’école si vous finissez vers 7h, ou bien récupérez-les si vous commencez à 22h.

En définitive, concilier travail de nuit et bonne hygiène de vie n’est qu’une question de volonté : avec un soupçon d’organisation, vous pourrez convertir votre métier aux diverses contraintes en un rythme de vie passionnant, qui ne se résumera plus qu’à vos heures de travail !